Claire Caillard musicienne

Claire Caillard

Issue d’une famille de musiciens, élevée au sein d’une chorale, j’ai développé un grand amour pour la musique vocale. Un passage au Conservatoire National de Paris pour le clavecin et l’accompagnement et deux rencontres significatives : Maurice Martenot (inventeur du premier instrument électronique, les ondes Martenot), qui m’aura inspiré pour toujours un grand amour pour la transmission et la pédagogie ; Antoine Geoffroy Dechaume (claveciniste et musicologue remarquable) qui m’aura inspiré durant vingt années de travail hebdomadaire. Enfin, la rencontre avec Berry Hayward qui scelle pour toujours à deux un parcours artistique passionnant et divers.

Berry Hayward

Avec des parents issus de l’immigration—la Jamaïque, l’Europe Centrale, la Scandinavie—et une vie partagée entre trois pays, trois langues, trois cultures—les Etats-Unis, le Puerto Rico, la France—le seul fil conducteur qui pouvait tisser un lien avec le monde et les autres qui ne nécessitait aucun dictionnaire était la musique, la musique des sons purs, la musique des langues. Je m’intégrais à mon nouveau milieu à travers mes liens musicaux avec mes professeurs et mes collègues même si le sens de leurs mots m’échappait. L’épreuve d’être l’étranger—l’exil, le dépaysement radical, l’isolement, l’adaptation—s’amenuisait devant la poésie inhérente à chaque langue, la réunion musicale entre musiciens, entre le musicien et son public, rendant palpable l’émergence d’une harmonie possible entre les uns et les autres au-delà des différences, chassant nostalgie et sentiments de perte. Ma vie se dédiait, au début de manière inconsciente, à l’exploration de cette relation poétique. La musique m’a permis d’unir les racines disparates d’une vie d’errance. Une nouvelle identité plurielle s’est forgée en moi.

Berry Hayward musicien

Les moments-clés de notre Histoire

Langage et clavecin d'Antoine Geoffroy Dechaume

La rencontre avec Antoine Geoffroy Dechaume

1976

La vie d’un musicien ou d’une musicienne est en termes de sa formation et de son développement personnel le fruit des rencontres qu’il a pu faire. Indéniablement notre rencontre la plus précieuse était celle d’avec Antoine Geoffroy Dechaume, musicologue, claveciniste et organiste hors pair. C’est Antoine qui nous a présentés l’un à l’autre lors d’une répétition. Nos vies ont basculé. Quarante ans de travail ensemble, une famille, la naissance de nos enfants, qui, depuis leur plus jeune âge, ont pu participer à de nombreuses réalisations professionnelles avec nous, et aujourd’hui une nouvelle vie avec nos petits enfants.

Flûte et Clavecin dans la Musique Ancienne

Notre premier enregistrement

1976

Après notre rencontre nous avons enregistré chez Carrère un disque consacré à la flûte à bec et au clavecin. (Musiques européennes des 16ème, 17ème, 18ème siècles)

Musiques du 14ème siècle

L’Universal Music Ensemble

1978-1984

Ce quatuor d’instruments anciens se consacrait à des programmes réunissant les répertoires européens anciens et contemporains et interprétait les répertoires depuis le plain-chant médiéval jusqu’à l’œuvre de compositeurs contemporains comme Luciano Berio.

Disque El Libre Vermell de Montserrat de Berry Hayward et Claire Caillard

Le Berry Hayward Consort, Beresford’s Parisian Bunch et l’Ensemble Vocal Claire Caillard-Hayward

1981-2003

Ces ensembles ont pris leur élan en 1980 à la suite d’une demande de la part de Michel Garcin, directeur des disques Erato, d’enregistrer El Llibre Vermell de Montserrat. Ils réaliseront par la suite une série de cds chez BNL, consacrés au Moyen-Âge, la Renaissance et l’époque Baroque. Ils ont participé à de nombreux festivals européens et d’émissions radiophoniques et ont animé de nombreux stages auprès d’amateurs et de professionnels. Claire Caillard-Hayward crée son ensemble vocal pour enfants et enregistre chez Enfance et musique un cd de musique traditionnelle française avec le Berry Hayward Consort, En Revenant des noces, suivi de Bonjour Paris ! avec Beresford’s Parisian Bunch.

L'Archipel Musique - Une anthologie personnelle de Claire et Berry Hayward

La Maison des Métallos

de 2003 jusqu’à 2017

Là, nous avons pu cristalliser notre travail d’œuvre ouverte en réunissant des professionnels et des groupes amateurs, les chorales d’adultes et d’enfants et un orchestre, parties intégrantes de ce centre culturel parisien de la Ville de Paris à cette époque. Outre la réalisation de grands cycles médiévaux et des œuvres de la Renaissance et de l’époque baroque, nous avons pu y réaliser des projets musicaux interculturels qui s’élaboraient sur trois, quatre années, voire plus.

Les invités et collaborateurs

des ensembles musicaux de la Maison des Métallos ont été :

 

Le Trio d’Abdellatif Yacoub (Yemen), Ahmed Fathi, (Yemen), Turab de Basel Zayed (Palestine), Cheba Aïcha (Algérie-France), David Daoud Williams et The Spirit of Life Ensemble (Etats-Unis), le Timothy Hayward Quartet (France-Etats-Unis), Carlos Graetzer (Argentine) et La Muse en circuit, Jacopo Baboni-Schilingi (Italie) et la MPPA,  le Quartet de Steve Potts (France-Etats-Unis), Mah Damba et sa famille, les Kouyaté (Mali) et le Théâtre du ChâteletAksak Anatolia de Dogan Ertener (Turquie), Ozgur Yagan et ses élèves (France-Turquie), Le Ménilmontant Street Band des Ateliers du Chaudron, La Chorale Héloïse d’Argenteuil et la Maison de quartier centre ville d’Argenteuil, L’association Koulal, Les Chants cueillis de l’Essonne et les élèves du Conservatoire d’Évry,  Les Airs Andalous d’Amr’eddine Betaouaf (Algérie-France), Alberto Carella, Bruno Rousselet, Peter Giron, Jean-Claude Avenel, Zacharie Abraham, Tom McClung, Manuel Rocheman, Jean-Louis Mechali, Jean-Yves Roucan, Michel Benita, John Betsch, Mathieu Chazarenc, Doug Sides, Karim Bouziouane, Sonia Bellugi, Marie-Françoise Bloch, Antonia Hayward, Alix Kuentz, Gabrielle Hayward, Cédric Barbier, Vadim Sher, Çeki Zolas, Pierre Rigopoulos, Krassen Lutzkanov, Pascal Édouard Morrow, Guimba, Tanti  et Sira Kouyaté, et en théâtre Cynthia Gava, Jean-Paul Wenzel et Jean Gillibert.